Site de l'académie de Versailles

Accueil > Les disciplines > Français > Nouvelle de science-fiction - 4ème B

Nouvelle de science-fiction - 4ème B

2 votes

dimanche 19 mars 2017 par Julien Delmas

Cette nouvelle de science-fiction a été écrite par Antoine PLIN et Armand HEUDE de 4ème B, sur le thème : une mission dans l’espace. Les illustrations (qui n’ont pu être publiées sur le site, pour des raisons de droit d’auteur) sont extraites d’un album de Laureline et Valérian, BD qui va être adaptée en film cette année par Luc Besson

1.Découverte de la plante
Lors de sa plongée, AZ58-2, membre chargé d’explorer les fonds marins et d’assurer la maintenance du réacteur nucléaire sous-marin de sa colonie extra-terrestre, remarqua une plante. Il plongea plus profondément pour l’observer de plus près. Il connaissait cette fleur. Elle lui permettait de préparer un liquide qui lui serait indispensable pour assurer le bon fonctionnement du réacteur.

2. Transport de la plante
Il rapporta sa découverte à sa base. Elle se situait à environ cinq cents mètres de l’endroit où il se trouvait. Le climat de la planète rendait l’eau extrêmement froide mais sa combinaison l’isolait suffisamment. Elle était aussi équipée d’un propulseur qui lui permettait de rendre moins éprouvants ses voyages sous-marins.

3.Retour à la base
Une fois arrivé a son campement, il observa pendant quelques temps l’horizon. Il était seul. La fonction qui lui avait été attribuée à sa naissance lui convenait, même si parfois il se sentait exclu de la société. L’être humain le plus proche devait certainement se situer à plusieurs centaines de kilomètres. Le générateur nucléaire était trop dangereux pour se situer à proximité d’une région peuplée de la planète. Sa famille et ses amis n’étaient plus qu’une image floue dans sa mémoire.

4.Repos
La base de AZ58-2 était construite en acier et de matériaux de récupération . Sa cabane n’avait pas de toit et son avion était accroché par des poutres. Elle avait l’avantage d’avoir une belle vue sur l’océan.

5 .Inspection de la plante
Il observait la plante, elle était blanche avec des taches jaunes. La plante avait quatre tentacules. Il l’appela Regalium. Il prit son pollen qui était le dernier ingrédient nécessaire à l’élaboration d’un liquide permettant de recharger le générateur nucléaire.

6 . Il monte la garde
Après avoir entendu plusieurs séries de bruits stridents, il monta la garde toute la nuit, caché dans les feuillages. Avec ses jumelles, il pouvait voir jusqu’ à dix kilomètres. C’est à ce moment qu’il le vit.

7. Le monstre arrive
Le monstre flottait dans les airs au dessus du réacteur. Il faisait partie d’une espèce extrêmement intelligente qui n’appréciait pas l’arrivée des colons humains. La bête possédait plusieurs tentacules qui lui permettaient de se nourrir. Elle avait appris à s’en servir afin de vider les réserves des réacteurs qui étaient indispensables aux humains. Sans électricité, tout les systèmes deviendraient défaillants, y compris ceux gérant les stocks de nourriture ou ceux organisant la société. Cela provoquerait l’anarchie et mènerait les colonies de la planète à leur perte.

8.Position de combat
Il se prépara à l’assaut, Il emporta avec lui trois armes. Il s’abrita derrière une grande plante. Elle possédait des tentacules et un trou lui permettant de tirer sans se découvrir . Sa nouvelle mission était d’éradiquer le monstre et de réapprovisionner le générateur.

9.Le repas du monstre
Le monstre avait attrapé une espèce de poisson. Il tira de chaque extrémité de son corps jusqu’à ce que celui-ci se déchire en deux morceaux. Alors, il aspira les organes de sa victime puis laissa tomber sa carcasse vide dans l’océan.

10. Premier assaut
Pendant ce temps, l’homme passa à l’attaque. Il manqua tout ses tirs. Le cliquetis qu’émettait son arme lui fit comprendre que son chargeur était vide. L’alien n’avait même pas réagi à ce premier assaut. Alors, il prit la fuite à la recherche des autres armes qu’il avait apportées mais qu’il avait perdues lors de son attaque.

11.Second assaut
Il parvint a trouver une autre arme après s’être propulsé à deux mètre de haut. Il retomba sur sa jambe, ce qui lui cassa l’os, mais sans se décourager, il prit l’arme et tira . Alors qu’il commençait à manquer de munitions, il appela son vaisseau grâce à une balise.

12.Retour au vaisseau
Le monstre créait un champ électromagnétique qui perturba le signal de la balise et fit atterrir le vaisseau à une centaine de mètres. La batterie de sa combinaison se vidait dangereusement. Arrivé à mi-chemin, elle était complètement vide. Il dût finir les derniers mètres à la nage, et sans isolation thermique.Après avoir repris son souffle dans son vaisseau, il ouvra le cockpit, se leva, interpella la chose et dit : « Je te tuerai ».

13.Il retourne au combat
Après avoir fuit le combat, il retourna à la base. Il voulait faire le plein de munitions et charger des explosifs dans son vaisseau. Il ne savait pas s’il reviendrait de sa dernière attaque. Il pensa laisser son testament mais il se dit que personne ne viendrait jamais ici.

14.Il bombarde la bête
AZ58-2 bombarda la créature. Le monstre tomba dans une explosion d’écume .
La chute provoqua une vague de plusieurs mètres. Heureusement, le réacteur résista à l’explosion .

15.Il observa le résultat de son attaque
Après son bombardement, il fit demi-tour et atterrit sur l’eau grâce à ses aéroglisseurs.Il descendit de son vaisseau et fouilla sa cargaison. Il avait atterri trop loin pour voir ce qu’il se passait. Il trouva une arme de sniper. Il utilisa la lentille pour regarder au loin.

16. la mort de la bête
La bête était morte grâce aux explosifs. Son corps avait été consumé en partie par l’explosion. Certains de ses tentacules s’étaient détachés du reste de son corps.

17.Injection du produit
Il retourna près du réacteur en voyant qu’il n’y avait plus de danger. Il escalada la sphère et injecta le liquide dans le générateur. Celui-ci se mit à vibrer ce qui fit trébucher l’homme. Puis tout redevint normal.

18.Fin de la mission.
Il avait réussi. Le réacteur était entièrement fonctionnel et la bête était morte .Les organes de cette dernière flottaient à la surface de l’eau. Il allait s’empresser de communiquer le rapport de sa mission à ses supérieurs. Il serait peut-être réassigné à une nouvelle fonction. Il l’espérait. Maintenant, il voulait connaître à nouveau ses parents. Il voulait avoir des amis. Il ne voulait pas mourir sans que personne ne s’en soucie.
ANTOINE PLIN et ARMAND HEUDE


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Connecté Jacques Daguerre - Cormeilles-en-Parisis (95) - Collège numérique et Collège connecté (académie de Versailles)
Directeur de publication : Nativité Garcia, Principale